Tag Archives: pantins

DEOR: Les petits théâtres en papier en classe de FLE

Les théâtres en papier sont assez vieux, ils étaient beaucoup utilisés à l’époque où il n’y avaient pas d’écrans, de journaux, de photos. Il semble que le théâtre d’ombres est apparu en Egypte. Les spectacles représentaient un divertissement pour la population, pour les enfants, mais ces spectacles étaient aussi joués devant les empereurs ou les nobles de divers pays.
Les artistes présentaient des morceaux de légendes, des évènements historiques dont ils manipulaient quelquefois l’intrigue en fonction du public qui les regardaient. A part leur fonction divertissante, il est envisageable aussi d’imaginer un rôle de transmission, de communication des nouveautés, d’une façon plus ou moins subjective. Ils ont assuré la circulation des chansons populaires, des légendes ou des contes et des pièces religieuses, ayant aussi un important rôle dans l’éducation du peuple des villes et des villages jusqu’à la fin du XIXe siècle.
Par rapport aux nouvelles technologies de la communication, on pourrait dire que le théâtre rapprochait les gens, présentait des réalités que chacun pouvait comprendre et intégrer dans son univers d’informations. Les nouvelles technologies ont une fonction différente, les réseaux sociaux offrant des possibilités illimités de communication virtuelle, séparant pourtant les gens qui préfèrent rester cachés par les écrans. Il est donc bien de réintégrer certaines méthodes anciennes, en offrant de l’espace au jeu, au bricolage et à l’initiative en classe de FLE.
Les théâtres en papier sont plus accessibles aux élèves du collège, qui peuvent les construire seuls, n’ayant pas besoin de fournitures spéciales. Lorsque j’ai proposé aux élèves de notre collège de créer un théâtre de marionnettes, ils ont été peu attirés par l’idée, me disant que les marionnettes ne sont plus pour leur âge. Les élèves de 12 à 13 ans ont commencé pourtant à s’y intéresser et ils ont utilisé des boites en carton pour improviser des dialogues. Leurs marionnettes sont en papier, ils les manègent à l’aide de fines baguettes en bois. Les élèves dans la classe deviennent vite leurs spectateurs et bien que leur niveau de français ne leur permette pas encore d’écrire des saynètes plus longues, ils réussissent à capter l’attention du public et de faire parler leurs acteurs en carton.
Ce que je trouve fascinant est le fait qu’ils ont vite intégré cette activité dans leur étude du français, ils ont commencé à utiliser les marionnettes et les théâtres en papier dès que l’enseignant leur a offert l’occasion. Lorsque les thèmes de vocabulaire se prêtent au jeu et au dialogue, ils attirent l’attention par une boite – scène improvisée qui attend patiente sur le pupitre l’intervention de l’enseignant. Chaque fois je suis contente de toute idée ou mise en œuvre qui suscite l’intérêt des élèves pour l’étude du français, le fait qu’ils aiment apporter leurs créations en classe pour s’exprimer en français est une grande conquête. Ça veut dire que pour eux le français a un côté ludique, que cette langue nouvelle, puisqu’ils l’apprennent depuis une année et demie, ne leur fait pas peur. Un autre avantage est le fait qu’ils réussissent à créer des univers en bricolant, et qu’ils trouvent des situations pour mettre en lumière leurs créations sans que l’enseignant la leur demande.
Les marionnettes en carton ne nécessitent pas des heures de travail et offrent la possibilité de jouer à même temps qu’apprendre. Elles donnent l’occasion de travailler en équipe, de se rencontrer pour confectionner le matériel, la scène et les décors, ce qui fait que le processus d’apprendre devient plus intéressant et la langue étrangère est vraiment mise en situation réelle de fonctionnement.
Nos élèves ont utilisé pour confectionner leurs théâtres en papier le livre « Mes petits théâtres à construire » par Lise Herzog, qui présente des moyens de construire des théâtres en boite, des cirques animés et un petit théâtre d’ombres. Pour chaque activité présentée ce petit livre offre plein d’instructions et spécifique le matériel nécessaire, si bien que même s’il est écrit en français les élèves ayant un niveau A1 ont réussi à comprendre et à suivre les instructions. Ils ont trouvé le livre parmi les livres reçus dans le cadre du projet ADIFLOR que nous avons commencé en décembre 2019, et ils ont vite commencé à utiliser les informations, déjà mettant en scène deux petits spectacles. Pour les pièces ils ont encore des difficultés à écrire en français, mais ils ont commencé à faire des progrès.

DEOR: janvier 2020, Olteni, Teleorman, Roumanie

Vă prezentăm cele mai noi activități ale partenerilor din Olteni (Teleormani), în cadrul Consorțiului DEOR al proiectului Erasmus+ “Pantins pour l’inclusion”.

Nous vous présentons les productions les plus récentes de nos partenaires DEOR de l’Ecole d’Olteni (Teleorman, Roumanie).

Piese de teatru/adaptări pentru scenă de la Olteni (link)

Lisez plus

Selecția pentru participarea la reuniunile de proiect din Cipru (3-9 mai 2020)

   În perioada 3-9 mai 2020, se vor desfășura două din evenimentele internaționale ale proiectului Erasmus+ KA229 „Pantins pour l’inclusion”: evenimentul comun de formare a personalului și schimbul de elevi de scurtă durată din Cipru, în instituția parteneră – Gymnasium of Livadia.

Conform bugetului aprobat, vor participa 6 elevi și un profesor însoțitor din echipa de proiect (la schimbul de elevi) și trei profesori din echipa de management a proiectului (la evenimentul de formare a personalului).

   În săptămâna 20-24 ianuarie 2020, se va realiza selecția participanților la aceste evenimente internaționale, iar rezultatele vor fi anunțate pe site-ul oficial al proiectului, https://pantins.ro și pe site-ul oficial al instituției, http://lmkvs.ro , pe 24 ianuarie 2020.

CRITERII DE SELECTIE si anuntarea candidaturii

Slogans du projet: Miruna Cretu

Miruna Crețu est élève en septième classe au Lycée Théorique « Mihail Kogălniceanu ». Elle a beaucoup aimé s’impliquer depuis le début dans le projet : elle a réalisé des poupées pour les spectacles mis en scène en langue française (« L’école des magiciens » et « La princesse ensorcelée »), elle a joué le rôle de la princesse, elle a participé au Festival de Théâtre Bilingue où « Notre Théâtre * Teatrul Nostru * Our Theater » a remporté le Grand Prix de la section en langue française. Elle joue aussi un rôle dans la production la plus récente du projet, mais hélas, comme il s’agit d’une première, on garde encore un peu le secret.

Miruna a participé aussi à l’illustration des slogans du projet : elle a écrit un scénario assez sophistiqué et elle l’a mis en images pour en obtenir un beau film d’animation que voici. Elle a ainsi illustré le slogan : «L’amour pour autrui change le monde ».

Frosinone : Les élèves au boulot!

En utilisant les activités d’apprentissage proposées pendant la première rencontre en Roumanie dans le projet Erasmus+ “Pantins pour l’Inclusion”, les petits élèves du Collège IC Frosinone 3, ont réalisé de beaux pantins. Par ce travail ils ont mis en jeu leurs compétences manuelles et la langue française. Peu à peu, les multiples dimensions de cette coopération se sont révélées ; rendre les élèves sujets de leurs activités, de leurs choix esthétiques ou techniques et des apprentissages qui y sont lies, a été une expérience formidable. De cette façon ils sont entrés dans la culture d’une langue nouvelle en s’amusant et enfin en réalisant des œuvres agréables.  Cet effort a permis d’engager les élèves dans une activité langagière, travail du corps et production d’un texte à jouer.

Projet de classe : Court-métrages pour illustrer les slogans lancés * Class-project : Shorts to illustrate the slogans launched

C’était un vraiment très beau « projet dans le projet » que nous avons conçu aux mois de Novembre-Décembre 2019 : on a proposé aux plusieurs élèves dont ceux de la 10e classe maths-info du Lycée Théorique « Mihail Kogălniceanu » de Vaslui (Roumanie) – l’institution coordinatrice du projet Erasmus+ KA229 « Pantins pour l’inclusion » d’illustrer les plus beaux et les plus significatifs slogans créés dans l’étape antérieure du projet dans des films de court-métrage d’animation. Cela a supposé de construire une histoire, d’écrire le scénario (dont la conclusion est le slogan choisi-même), d’utiliser un logiciel d’animation, de s’imaginer des personnages, d’utiliser les autres arts aussi pour parvenir à transmettre le message. Nous en avons fait une série de films avec lesquels nous habillerons dorénavant nos productions. Mais tout d’abord, nous vous les proposons ici en version éditée pour le grand public. Nous commençons par le slogan illustré par l’équipe formée de Iosif Timofticiuc et Mihnea Turcu : « Aucun mal ne résiste au pouvoir de ceux qui ont décidé de coopérer ». Réjouissez-vous-en !

It was a really beautiful “project within the project” that we designed in the months of November-December 2019: we proposed to several students including those of the 10th form, profile math-info of the Theoretical Lycée “Mihail Kogălniceanu” of Vaslui ( Romania) – the coordinating institution of the Erasmus + KA229 “Pantins for Inclusion” project – to illustrate the most beautiful and significant slogans created in the previous stage of the project, in cartoon short films. This meant building a story, writing the screenplay (the conclusion of which is the chosen slogan), using animation software, imagining characters, using other arts too to achieve transmitting the message.

We have made a series of films with which we will illustrate our productions from now on. But firstly, we offer you to watch them here in an edited version for the general public. We start with the slogan illustrated by the team formed by Iosif Timofticiuc and Mihnea Turcu: “No evil can resist the power of those who have decided to cooperate“. Enjoy!

Season’s Greeting with our Puppets * Vœux pour les fêtes avec nos pantins * Urări de Sărbători cu marionetele noastre

Christmas and New Year’s Eve 2020 greetings from the Romanian team of the coordinating institution of the Erasmus + project “Pantins for inclusion” – Theoretical High School “M. Kogălniceanu” Vaslui – Romania

The following pupils – members of the Theater Troupe Théâtre « Teatrul Nostru * Notre Théâtre * Our Theater » have sent their wishes to you: Alex Cogălniceanu, Bianca Ciuchilan, Daria Zaharia, Miruna Ilinca Crețu, Costel Cristian. A short movie by Alexandru Mîță

Vœux de Noël et du Nouvel An 2020 de l’équipe roumaine de l’institution coordinatrice du projet Erasmus+ « Pantins pour l’inclusion » – le Lycée Théorique « M. Kogălniceanu » Vaslui – Roumanie

Vous ont fait leurs vœux les élèves membres de la Troupe de Théâtre «Teatrul Nostru * Notre Théâtre * Our Theater» : Alex Cogălniceanu, Bianca Ciuchilan, Daria Zaharia, Miruna Ilinca Crețu, Costel Cristian sous la direction. Un court-métrage de Alexandru Mîță.

Urări de Crăciun și Anul Nou 2020 din partea echipei române a instituției coordonatoare a proiectului Erasmus + „Pantins pour l’inclusion”  de la Liceul Teoretic „M. Kogălniceanu” Vaslui – România

Următorii elevi – membrii trupei  «Teatrul Nostru * Notre Théâtre * Teatrul nostru» v-au transmis urările de sărbători: Alex Cogălniceanu, Bianca Ciuchilan, Daria Zaharia, Miruna Ilinca Crețu, Costel Cristian. Un scurt-metraj de Alexandru Mîță

December 2019. Activity at Letea Veche (Bacău, Romania) DEOR parter school

Puppets?!?

My pupils were very excited and curious to find out the next step, what will they have to do next? When I pronounced the word puppets, I saw different reactions, from excitement to confusion.
“Puppets, miss? What shall we do? How, when, why?”
Yes, they had lots and lots of questions. After I managed to explain to them what they have to do, the magic happened. They all started:
“Miss, I’m going to talk about children that are bullied at school.”
“I’m going to talk about a little girl that has no family.” and so on, and so far.
I was simply dazzled by the results, I couldn’t have asked for more. Seeing their faces glow and their excitement grow bigger as their projects were catching life, my heart grew bigger and bigger with joy and love and hope for my little ones. They worked on modal verbs using can/can’t, must/mustn’t, should/shouldn’t, or different figures of style from impersonation to comparison. We had a blast!
I truly believe the world will be a better one because of them!

by Ioana-Alexandra Sion, Letea Veche Secondary School

« La Princesse Ensorcelée » et « L’Ecole des Magiciens »

Produit dans le projet Erasmus+ KA229 « Pantins pour l’inclusion », « La Princesse Ensorcelée », spectacle de pantins, c’est une pièce mise en scène par Alexandru Mîță avec les élèves de la 7ème du Lycée Théorique „Mihail Kogălniceanu” Miruna Ilinca Crețu, Maricela Raluca Georgiana Enache, Alex Cogălniceanu, Teofan Corogeanu et Bianca Ciuchilan.
Le spectacle avec poupées, une production du projet Erasmus+ «Pantins pour l’inclusion », « L’Ecole des magiciens » mis en scène par Alexandru Mîță, a comme vedettes Alex Cogălniceanu, Cerasela Madalina Nechita, Bianca Ciuchilan, Daria Zaharia, Miruna Ilinca Crețu, Costel Cristian, Maricela Raluca Georgiana Enache, Ioan Eduard Rusu, Teofan Corogeanu, Bianca Rotariu – toujours des élèves de la 7ème du Lycée Théorique « M. Kogălniceanu » de Vaslui, membres de l’équipe du projet Erasmus+ KA229 « Pantins pour l’inclusion ».
Ce sont deux comédies dans le style de la comédie-bouffe et de la farce, avec bien des enseignements moralisateurs subtilement insérés que nous vous invitons à visionner dans l’enregistrement réalisé pendant la fête organisée le 28 Novembre 2019, à Vaslui, au Musée Départemental « Ștefan cel Mare », pour célébrer la Journée Internationale des Professeurs de Français.